Conseils et recettes

Quelques conseils pour valoriser et ne pas altérer la qualité de votre viande

  • Un produit de qualité à préserver…
    A la réception de votre colis, si vous souhaitez le mettre au congélateur, faites en sorte que la congélation soit rapide ce qui permet de préserver toutes les qualités des morceaux. Ainsi, il est préférable de placer les plus gros morceaux le long des parois de votre congélateur. De même, il est préférable de ne pas mettre simultanément un gros volume à congeler (colis entier), mais plutôt de congeler en plusieurs fois.
  • Laisser le temps au temps…
    Pour cuisiner un morceau préalablement congelé, nous vous conseillons de le sortir la veille et de le placer au réfrigérateur. En effet, en décongelant au four micro-ondes ou à température ambiante ou encore en commençant la cuisson d’une viande partiellement décongelée vous dégraderez en partie ses qualités (saveurs, tendreté, apports nutritionnels,…). Si vous manquez vraiment de temps la méthode la plus douce est de faire tremper le paquet dans de l’eau tiède pour accélérer la décongélation en douceur.
  • Lorsque vous cuisinez de la viande, pensez à ouvrir le paquet et à la mettre à température ambiante 20 min avant pour éviter le choc thermique de la cuisson qui pourrait durcir la viande.
    Evitez également de piquer la viande lors de sa cuisson car les sucs s’en échappent et risque ainsi d’enlever de la tendreté. Choisissez plutôt une spatule ou une pince à viande.

Comment cuisiner le veau
La cuisson du veau demande des précautions car c’est une viande jeune qui présente une chair délicate. La cuisson basse température est la plus appropriée.
Poêler (escalope, côte de veau): Saisir la viande 1 minute de chaque côté dans de l’huile à feu vif. Retirer du feu, couvrir 10 minutes. Assaisonner.
Griller (tendron): Saisir la viande à haute température sur un grill
Rôtir (rôti): Cuire la viande au four avec peu ou pas de matière grasse. Pour un rôti d’environ 600g, thermostat 4, 130°C, pour un rôti saignant, la température au centre du rôti doit être d’environ 57°C (utiliser une sonde de cuisson). Si besoin, saler une fois dans l’assiette pour ne pas assécher la viande pendant la cuisson.
Braiser (osso buco, sauté de veau): Faire revenir la viande puis la cuire à couvert très doucement et très longtemps pour exprimer sa saveur et son fondant.
Bouillir (blanquette): Plonger entièrement la viande dans l’eau chaude ou froide et la faire cuire doucement.

Quelques conseils pour conserver vos pommes de terre et vos oignons
Les pommes de terre aiment être dans le noir (total si possible), dans un endroit frais, pas trop humide et hors gel.
Les oignons, eux, aiment être dans un endroit sec et peu lumineux. (vous pouvez également les congeler sans souci!)



Recettes (testées) à base de veau ou de bœuf…

Ravioli veau et épinards (6 personnes):
pour la pâte mélanger 500g de farine, 1 œuf battu, 30g d’épinards cuits (essorés et hachés), une cuillère à café d’huile d’olive et un peu d’eau tiède pour atteindre la consistance souhaitée.

pour la farce faire revenir dans un wok un petit oignon, une gousse d’ail et une carotte. Ajouter 250g de veau haché, puis 5cl de vin blanc. Lorsque le vin s’est évaporé ajouter 3 belles tomates sans leur peau (ou sauce tomate), 70g d’épinards (cuits et essorés) et laisser mijoter pendant 30 min. Lorsque la consistance vous semble assez ferme, laisser refroidir puis ajouter 50g de parmesan et un œuf battu.
Étaler la pâte et disposer des petits tas de farce tous les 5cm puis recouvrir avec une seconde feuille de pâte. Découper des ronds à l’emporte pièce en écrasant bien les bords pour chasser l’air des raviolis.
Plonger les ravioli dans l’eau bouillante 3 min. Vous pouvez assaisonner avec des feuilles de sauge ou de basilic.


Blanquette de veau (6 personnes):

– 1,5kg de veau (collier)
– du beurre
– de l’huile
– un bouquet garni (livèche ou branche de céleri, thym, persil)
– 4 carottes
– 2 poireaux (retirer bcp de vert)
– un gros oignon
– de la farine
– 10 cl de vin blanc sec
– 200g de champignons
– 10cl de crème soja ou crème fraîche
– 1/2 citron
– 2 jaunes d’œuf
Laver et couper en petits morceaux les carottes, poireaux, oignon et champignons.
Dans une cocotte (de préférence en fonte), faire chauffer 3 cuillères à soupe d’huile et 30 g de beurre. Faire revenir la viande pour qu’elle dore un peu 5 min en remuant. (attention à ce qu’elle n’accroche pas)
Verser 3-4 cuillères à soupe de farine sur les morceaux. Mélanger. Arroser de 10cl de vin puis d’eau tiède jusqu’à recouvrir la viande.
Ajouter les carottes, poireaux, oignon et champignons, ainsi que le bouquet garni.
Ajouter un peu d’eau tiède pour couvrir jusqu’aux légumes et laisser mijoter pendant  1h – sans couvercle – à  léger frémissement. Remuer de temps en temps.
Pour la sauce (à réaliser quelques minutes avant de servir.)
Dans une petite casserole, faire fondre 50 g de beurre. Ajouter 50 g de farine en fouettant constamment.
Ajouter du jus de cuisson progressivement tout en fouettant sur le feu, puis la crème, le citron, le sel et le poivre.
Hors du feu ajouter les 2 jaunes d’œufs, fouetter. Napper la viande et servir.